Histoire

Depuis plusieurs générations, notre famille est installée à St Jean Cap Ferrat : on raconte que l’un de nos ancêtres a été sauvé d’une noyade par l’intercession de Saint Hospice. Au tournant du siècle, notre arrière-grand-père a ouvert l’une des premières agences immobilières du cap qui louait ses villas aux Anglais, Belges et Russes en villégiature hivernale.

Quant à nous, durant notre enfance, nous avons passé nos vacances dans le vieux cabanon de la promenade Maurice Rouvier, tout au bord de la mer, quand la plage n’était encore que des rochers, le port un refuge pour les barques et la propriété un étendue sauvage.

D’ailleurs, St Jean Cap Ferrat, malgré sa sophistication et son prestige, a gardé son charme tranquille et discret de village de pêcheurs.

Au début des années 70, notre arrière-grand-mère a décidé de vendre l’un de ses terrains au pianiste Czifra et de faire projeter sur celui mitoyen une résidence où sa fille unique ainsi que chacun de ses 7 petits-enfants auraient un logement d’été : l’Oliveraie comprenant, en tout, 8 appartements.

Nous avons, mes frères et moi, hérité du pavillon 8, le plus apprécié puisqu’il possède un jardin privé et qu’il offre une vue saisissante sur la mer, de l’Italie à la pointe de St Hospice. Nous proposons aujourd’hui cet appartement en location saisonnière de février à mi-décembre.

Comments are closed.